Tout ce qui est bon à savoir sur l’isolation thermique : méthodes, primes, prix, …

L’isolation thermique, c’est la pose de matériaux isolants empêchant la chaleur de s’échapper de votre maison, et inversement, d’empêcher le froid d’y entrer. Une bonne isolation vous permettra de maintenir une température idéale dans votre habitation mais aussi, et surtout, de diminuer votre empreinte énergétique, ce qui est bon pour l’environnement et votre porte-monnaie. 

Où dois-je isoler dans ma maison ? 

1. L’isolation thermique de la toiture.

Étant donné que l’air chaud monte, il est primordial de bien isoler sa toiture afin d’éviter des déperditions thermiques pouvant grimper jusqu’a 30%.

2 méthodes pour isoler sa toiture :

Isolation thermique par l’intérieur de la toiture.

Si votre toiture est inclinée, cette méthode permettra de ne pas toucher à sa structure.

Pour ce faire, il faut déposer l’isolant thermique entre les chevrons, puis protéger cette couche isolante à l’aide d’un écran pare-vapeur.

Isolation thermique par l’extérieur de la toiture.

Cette méthode est la plus coûteuse mais permet de ne pas perdre d’espace à l’intérieur et de remplacer la couverture par la même occasion.

Généralement, on place des panneaux d’isolation raides de polyuréthane sur lesquels on vient poser un sous-toit qui a pour but de rendre la toiture étanche.

Si vous n’utilisez pas votre grenier, vous pouvez envisager d’isoler le sol plutôt que le toit. Cette solution est plus abordable.

Les différents matériaux pour isoler votre toiture :

  • La laine de verre : occupe beaucoup d’espace mais est légère et à prix bas, ce qui fait d’elle la plus populaire. 
  • La laine de roche : étant plus fournie que la laine de verre, c’est un meilleur isolant acoustique, ce qui la rend donc un peu plus chère. 
  • Les panneaux isolants rigides : faciles à poser et à manipuler. Ils nécessitent moins d’épaisseur dû à leur haute résistance thermique. 
  • La mousse polyuréthane projetée : mousse projetée dans la charpente pour la remplir les moindres recoins et devenir une couche isolante très performante. 

Combien ça coûte, une isolation thermique de toiture ? 

Le prix de votre isolation peut varier par rapport au type de toiture que vous possédez mais aussi en fonction de la méthode choisie. 

Quelques exemples indicatifs : 

  • Toiture inclinée de l’intérieur : entre 35 et 50 €/m².
  • Toiture inclinée de l’extérieur : entre 40 et 60 €/m². 
  • Toiture plate de l’intérieur : entre 30 et 40 €/m². 
  • Toiture plate de l’extérieur : entre 70 et 115 €/m².
  • Mousse polyuréthane projetée : entre 25 et 35 €/m².

 2. L’isolation thermique des murs : 

Après les toits, c’est par les murs que les pertes de chaleur sont les plus grandes, avec des déperditions pouvant atteindre les 25%. 

3 méthodes pour isoler vos murs :

  • L’isolation des murs creux.

    Si vous  possédez des murs creux dans votre habitation, il est possible de les isoler en forant des trous dans la façade pour y injecter de l’isolant.

  • L’isolation des murs par l’extérieur.

    Cette méthode est la plus efficace : elle évite de perdre de l’espace à l’intérieur mais nécessite tout de même un nouveau revêtement à l’extérieur.

  • L’isolation des murs par l’intérieur.

    Solution la moins idéale mais peu coûteuse. L’isolation des murs par l’intérieur entraîne une perte d’espace et peut nécessiter beaucoup de modifications sur l’habitation : déplacement des prises et des chauffages, modifications des châssis et un besoin de finition sur les murs par après. 

 

Les différents matériaux pour isoler vos murs : 

  • Pour les murs creux : laine de verre, mousse polyuréthane ou encore  billes de polystyrène. 
  • Pour l’isolation extérieure : panneaux isolants rigides fixés ou collés aux murs.
  • Pour l’isolation intérieure : laine de verre, panneaux isolants ou encore béton cellulaire. 

Combien ça coûte, une isolation thermique des murs ? 

Le prix de votre isolation peut varier par rapport au type d’habitation que vous possédez mais aussi en fonction de la méthode choisie. 

Quelques exemples indicatifs : 

  • Pour les murs creux : entre 15€ et 30€/m².
  • Pour l’isolation extérieure : entre 100€ et 150€/m².
  • Pour l’isolation intérieure : entre 30€ et 50€/m².

3. L’isolation thermique des fenêtres  :

Les pertes de chaleur par les fenêtres  peuvent atteindre jusqu’à 13%. Les châssis ainsi que les vitrages doivent être isolants. Ils sont aussi très importants pour votre habitation en termes d’acoustique et de sécurité.

Les différents matériaux pour isoler vos fenêtres :

 

  • Bois : adapté au style traditionnel, le bois est résistant et naturel.
  • PVC : grande possibilité de couleurs et de finitions, le PVC est le meilleur rapport qualité-prix.
  • Aluminium : adapté aux habitations modernes, l’acier est plus coûteux mais léger et inoxydable.
  • Acier inox : Très solide et ne demande pas d’entretien.

Combien ça coûte, des nouveaux châssis ? 

Le prix des châssis peut varier en fonction du type de fenêtres que vous possédez mais aussi en fonction de l’épaisseur que vous choisissez pour celles-ci.

Quelques exemples indicatifs :

  • Fenêtre fixe                       

PVC : entre 100€ et 250 €/m².

Bois : entre 150€ et 300€/m².

Alu : entre 250€ et 400€ /m².

  • Fenêtre Oscillo-battante

PVC : entre 150€ et 300€

Bois : entre 250€ et 400€

Alu : entre 400€ et 550€

4. L’isolation thermique du sol :

Il est aussi important d’isoler vos sols. Les déperditions sont moins importantes mais tout de même présentes. À ne pas négliger pour faire des économies d’énergie.

2 méthodes pour isoler vos sols :

  • L’isolation de la cave ou du vide sanitaire.

C’est la méthode la plus efficace si réalisable. Il s’agit de la pose d’isolant sur le plafond de la cave ou du vide sanitaire, ce qui permet de ne pas devoir enlever le revêtement du sol et donc de le modifier.

Si le vide sanitaire est difficile d’accès, vous pouvez opter pour la projection en vrac d’isolant afin de le remplir. Cette technique est moins efficace étant donné que votre sol ne sera pas directement isolé.

  • L’isolation par le haut.

Si vous ne possédez pas de sous-sol, il vous faudra isoler le sol par dessus, directement dans la structure du sol. Cette technique n’est pas simple car elle vous oblige à démolir votre sol pour y placer l’isolant. Vous pouvez aussi poser l’isolant sur le sol existant pour ensuite y placer un nouveau revêtement, mais la contrainte ici est que vous n’aurez pas de grande marge, et donc pas la place pour un isolant fort épais.

 

Les différents matériaux pour isoler votre sol : 

 

  • Panneaux isolants rigides : panneaux robustes, résistants à la pression et à l’humidité et légers pour une manipulation facile. 
  • Mousse polyuréthane projetée : mousse sous forme liquide parfaite pour combler tous les recoins. De plus, celle-ci réduit les frais de main-d’œuvre car elle s’applique très rapidement.
  • Chape isolante : pour une isolation par-dessus le sol, vous pouvez choisir cette option composée de billes de polystyrène de 2 à 6 millimètres. Celle-ci formera une couche isolante semblable à la mousse.
  • Rouleaux isolants : le plus souvent composés de laine minérale, les rouleaux isolants sont efficaces pour l’isolation thermique et acoustique. Malheureusement, ceux-ci ne sont pas résistants à la compression, et par conséquent, uniquement adaptés pour l’isolation par le sous-sol. 
  • Isolants en vrac : ce sont généralement des granulés insufflés afin de créer une couche isolante. Si le vide sanitaire n’est pas, ou difficilement accessible, c’est une bonne solution.

Combien ça coûte, une isolation par le sol ? 

Le prix de votre isolation peut varier par rapport à la superficie que vous possédez mais aussi en fonction du matériau choisi. 

Quelques exemples indicatifs:

  • Panneaux isolants rigides : entre 15€ et 40€/m².
  • Mousse polyuréthane projetée : entre 25€ et 35€/m².
  • Chape isolante : entre 25€ et 35€/m².
  • Rouleaux isolants : entre 15€ et 35€/m².
  • Isolants en vrac : entre 20€ et 50€/m².

Comment financer mes travaux d’isolation ?

 L’isolation de votre habitation permet de faire de belles économies sur le long terme, mais aussi d’avoir un impact plus positif sur l’environnement. Ce qui vous permettra de percevoir des primes. 

Le montant de votre prime est calculé en fonction de la quantité de kWh que les travaux permettront d’économiser.

Tout travail doit être effectué par un entrepreneur agréé pour y avoir accès.

1. Les primes pour l’isolation en Région Wallone :

Prime à l’isolation : entre 0,15€ et 0,90 € / kWh économisé.

Prime pour l’audit énergétique : entre 110€ et 660€.

La Wallonie est la seule région à avoir gardé l’avantage fiscal de 30% des dépenses pour les travaux. Elle accorde aussi un prêt à 0% de taux d’intérêt pour certaines rénovations qui améliorent les performances énergétiques.

Il est important de savoir qu’en Wallonie, vos primes dépendent de la catégorie de revenus du ménage à laquelle vous appartenez.

R1 : – ou = à 23 000€  prime de base x6.

R2 : + de 23 000€ mais – ou = à 32 700€  prime de base x4. R3 : + de 32 700€ mais – ou = à 43 200 prime de base x3.

R4 : + de 43 200€ mais – ou = à 97 700€  prime de base x2.

R5 : + de 97 700€  prime de base.

2. Les primes pour l’isolation en Région Bruxelloise.

La prime énergie pour l’isolation dépend du type de travaux réalisés et de la catégorie de revenus à laquelle vous appartenez. Ici aussi, le travail doit être effectué par un entrepreneur agréé pour en bénéficier. 

Catégorie de revenus :

R1 : moins de 35 782 € si personne seule ou moins de 50 782€ si en couple ou cohabitant.

R2 : entre 35 782€ et 71 782€ si personne seule ou entre 50 782€ et 86 782 € si en couple ou cohabitant.

R3 : plus de 71 565€ si personne seule ou plus de 86 565€ si en couple ou cohabitant.

Pour les catégories de revenus 2 & 3, les primes ne peuvent pas dépasser 50% du prix des rénovations, tandis que pour la catégorie 1, celles-ci ne peuvent pas dépasser 70%.

Pour l’isolation de la toiture : 20 à 50 €/m².

Pour l’isolation des murs extérieurs : 55 à 75 €/m².

Pour l’isolation des murs creux : 8 à 12 €/m².

Pour l’isolation des murs intérieurs: 20 à 30 €/m².

Pour l’isolation des sols : 20 à 30 €/m².

Si votre logement a au moins 30 ans d’ancienneté, des primes à la rénovation peuvent être disponibles aussi.

3. Les primes pour l’isolation en Région Flamande.

L’isolation doit être effectuée par un entrepreneur agréé afin d’accéder aux primes. À la différence des deux autres régions, celles-ci ne varient pas en fonction des revenus du ménage.

Pour l’isolation de la toiture : 4 €/m². Si de l’amiante est supprimé : 12 €/m².

Pour l’isolation des murs extérieurs : 15 €/m². Si de l’amiante est supprimé : 38 €/m².

Pour l’isolation des murs creux : 5 €/m².

Pour l’isolation des murs intérieurs : 15€/m².

Pour l’isolation des sols : 6 €/m².

En Flandre, il est possible de recevoir une prime, à condition d’effectuer au moins trois de ces investissements sur 5 ans :

  • Installation d’un chauffe-eau solaire
  • Installation d’une pompe à chaleur
  • Installation d’un système de ventilation
  • Minimum 30 m² d’isolation de la toiture
  • Minimum 30 m² d’isolation des murs extérieurs ou à l’intérieur
  • Minimum 30 m² d’isolation des sols
  • Minimum 5 m² de nouveaux vitrages

Cette prime est cumulable et varie par rapport aux nombres de travaux effectués.

Pour 3 travaux : 1250€

Pour 4 travaux : 1750€

Pour 5 travaux : 2750€

Pour 6 travaux : 3750€

Pour 7 travaux : 4750€

D’autres avantages fiscaux sont aussi proposés pour la rénovation énergétique majeure.

Un dernier avantage qui, quant à lui, est national, c’est le taux de TVA réduit.

Lorsque votre habitation a plus de 10 ans et que vous effectuez des travaux disolation thermique, vous pouvez en bénéficier. Votre TVA passe de 21% à 6% à condition qu’ils soient réalisés, encore une fois, par un entrepreneur agréé.

Vous l’aurez compris, il y a un large choix de méthodes pour l’isolation de votre habitation. Naturellement, certaines seront plus adaptées à votre maison que d’autres. C’est pourquoi il est très important de se renseigner auprès d’une entreprise compétente et sérieuse afin de bénéficier au maximum des différentes primes et d’avoir une isolation des optimale. 

L’équipe V&D se fera un plaisir de vous aider dans cette recherche.